MENU

Le Tchat de l'imam

Ou Dis-moi comment je dois vivre, Imam chéri !

Lecture par Hamadi tous les mercredis à 19h du 12/02 au 02/03, autour du feu, dans le cadre de notre série « Les Défouloirs ». (Entrée libre)

Achille Chavée, Fernand Dumont, Louis Scutenaire, Marcel Marien et les autres n’ont rien à craindre, le surréalisme belge est remis en selle au XXIème siècle par les gestionnaires saoudiens du Centre Culturel Islamique à Bruxelles, la dite Grande Mosquée du Cinquantenaire.

Cette affirmation pourrait être jugée fantaisiste ou provocante. Elle l’est bien sûr mais le fond de vérité qu’elle contient ne peut être démenti lorsqu’on rend visite au site de la dite Mosquée.

Curieux comme m’a appris à l’être ma maman tant chérie, il m’arrive, moi qui ne suis qu’un mécréant, d’aller sur le site de cette vénérée (vénérable je ne suis pas sûr qu’elle le soit) maison et de regarder un peu ce qui s’y passe. Un onglet a attiré mon attention, une sorte de consultation virtuelle où tout un(e) chacun(e) peut contacter un « professionnel » qui fournit à tous des « réponses détaillées ».

Les questions posées portent toujours sur le halal et le haram entendez le licite et l’illicite en Islam comme par exemple de savoir si un musulman peut castrer son chat (encore lui !) ou si une musulmane peut se faire poser une prothèse mammaire ( avec l’objectif du plaisir du mari bien sûr).

La lecture ici proposée provient d’une capture d’images et de l’enregistrement de près de 600 tchats. Elle propose une vision de ce qu’on appelle « la communauté musulmane » de Belgique qui tangue entre drôlerie et asservissement à la puissance du religieux dévoyé dans la vie privée des uns et des autres.

Illustration: Olivier Wiame