Abonnez vous à la saison 2018-19 avant le 22 mai et recevez un PASS Village de la Contestation d'une valeur de 30€

Que demander de plus ?

Retour sur le site du Poche

Je m'abonne !
x
MENU
Retour à la saison

La saison

MÉNOPAUSÉES

Dominique Pattuelli et Caroline Safarian

Du 8 janvier au 2 février 201920h30

CRÉATION

On dit souvent qu’on a la même ménopause que sa mère et sa grand-mère. J’ai un souvenir très vif de mon enfance : ma grand mère courant nue dans le jardin car elle avait des bouffées de chaleur.

Je la revois, les yeux hagards, courant au milieu des hortensias. Le pire, c’est que je n’ai même pas de jardin.

Créé à partir d’une cinquantaine de témoignages de femmes d’ici et d’ailleurs – mères de famille, artistes, sportives, rêveuses, pdg, cougars, celles qui assument, celles qui veulent rester jeunes à tout prix… –,  voici enfin Ménopausées. Un spectacle pour être ensemble, libérer la parole, rire, dire ce qu’on ne pouvait pas dire, montrer ce que l’on cachait jusqu’ici : rides, coups de chaud, pression sociale…

Avec les premiers signes de vieillesse, avec les outrages du temps sur la peau, le corps et le coeur viennent probablement le temps des bilans. Qu’ai-je fait de ma vie ?

Au Poche, nous pensons que chaque vie est un chef d’oeuvre ; et que si le sujet de la ménopause nous embarrasse, il l’est à l’image des tabous qu’il induit et dont les femmes ont à s’affranchir. Les femmes  bien entendu, mais aussi les hommes qui les accompagnent, car le spectacle leur est également destiné.

Après les Monologues du Vagin et Volcan, le Poche continue son exploration du genre féminin avec Ménopausées. Toujours avec une grande sensibilité, de manière ludique, touchante et souvent drôle.

PosterTest

Mise en scène Caroline Safarian / Avec Anne Grandhenry, Serge Demoulin et Dominique Pattuelli / Chorégraphie Laura Mas Sauri / Scénographie Olivier Wiame / Lumières Xavier Lauwers

Une production du Théâtre de Poche, avec le soutien de Shelterprod, Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge.
Avec l’aide de Wolubilis, le Centre culturel de Gembloux et le Centre culturel de l’Arrondissement de Huy.