Calendrier Les spectacles Réserver
|||

C'EST VOUS QUI EN PARLEZ LE MIEUX

29 avril 2023

Deuxième spectacle de cette saison, Iphigénie à Splott a fait l’unanimité auprès de ceux qui nous ont tant manqué au Poche : vous. Par mail, sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram en tête), entre deux Rol & Roll sur la terrasse ou dans nos tribunes, vous avez été nombreux et nombreuses à nous témoigner votre engouement pour le nouveau spectacle de Georges Lini. Alors maintenant que vous en avez fait un carton - que l’on reprogrammera dès la saison prochaine -, c’est à nous de vous rendre hommage en quelque sorte. Voici donc quelques-uns des plus beaux retours que vous nous avez fait de cette création so Poche !

 

"Ça m’a pris aux tripes, ça m’a fait rire, fait pleurer, ça m’a bousculé et ca fait du bien ! Merci à la comédienne et aux musiciens talentueux !"

Laurence via Facebook

"Déchirant, puissant, comme un portrait à la Rosetta des frères Dardenne. Bravo, je recommande !"

Caroline via Facebook

Puissant, fort et vrai !"

John via Facebook

"Superbe texte et magnifique mise en scène"

Harmonie via Instagram 

"Quel début de saison! A vivre absolument. (mais jusqu'à quand allons-nous encaisser?)"

Marc via Facebook

"Intense et percutant, drôle et triste aussi. Une comédienne exceptionnelle et des musiciens talentueux. À voir!"

Laurence via Facebook

"Merveilleux d’émotions ! Quelle performance"

Irit via Facebook

"Bravo encore ! Quelle claque !!! Cette comédienne est extraordinaire"

Odile via Instagram

"C'était une bonne claque! Une très belle prestation avec de supers musiciens. Bravo et merci"

Jokah via Facebook

"Incroyable prestation de Gwendoline Gauthier. Bravo et merci!"

Caroline via Facebook

"À voir absolument !"

Laurence via Facebook

"Superbe performance"

Mathieu via Instagram

"Une pièce coup de poing, d'une efficacité incroyable. Une performance exceptionnelle de l'actrice avec une présence sonore qui renforce le jeu et l'émotion. Un grand moment qui secoue et fait réfléchir comme seul le poche peut en présenter. Et quel bonheur également de retrouver le bar"

Pierre via Facebook

"Une vraie claque musicale et théâtrale ! Bravo."

Simon via Facebook

"Un grand moment de théâtre !"

Brigitte via Facebook

"Stupéfaction, émotion, sidération, éblouissement."

Philippe via Facebook

"Décapant ... vivement la saison prochaine pour revoir ce spectacle ..."

Christine via Facebook

"Allez-y vite, l'actrice est incroyable"

Nathalie via Facebook

"Incroyable ! Go for it, NOW !"

Nikita via Instagram

"Comment dire ? C'était juste incroyable (après tout ce qu'on a vécu, en plus). Je viendrai la revoir, et la revoir encore. Et en mettre quelque chose dans ma vie, chaque jour."

Marc via Facebook

"Incroyable, décapant, extrêmement touchant. Quel moment... Merci!"

Dinguo via Facebook

"Quel spectacle ! Quels artistes! Quelle soirée ! C'était incroyable !"

Ki Ki via Facebook

"Je suis venu voir « Iphigénie à Splott » hier soir et j’ai été bouleversé. Non seulement par la façon dont Gwendoline porte le rôle, la structure du texte et ce chemin qu’il suit, ce qui est dit, proposé par les mots, mais aussi cette façon organique qu’avaient les membres de ce quatuor de s’accorder et de se répondre. Alors je sais que cela va paraître imbécile, mais tout d’abord je voudrais parler de ce carré blanc et brillant dessiné par cette raie de LED à hauteur d’homme. Il n’a l’air de rien ce carré, mais par sa brutalité, sa luminosité éblouissante, cette façon crue qu’il a de désigner l’espace dramatique, il fascine. Sa lumière est tranchée et elle introduit, là où n’aurait jamais pu être signée une ligne aussi brulante par des éclairages conventionnels, un trait blanc et rationnel, un cadre strict et puissant qui oppose toutes les courbes incertaines de la vie de cette femme à la rigueur d’une droite. Il est la violence de toute l’histoire et à lui tout seul exprime à merveille l’esprit des choses et du spectacle. Et puis il y a cette musique, vivante, sensible, que ces trois-là font ruisseler comme un décor magnifique. Quelle force visuelle dans l’évocation qu’ils construisent et quelle admirable osmose entre elle, eux, et le propos ! J’ai été au cinéma et j’étais au théâtre, vous dessiniez des images invisibles et qui pourtant étaient vues par tous. Vous nous faisiez être alors que nous n'étions que rêver à vous suivre. Il y avait tant à vivre, depuis le sens des mots jusqu’aux vibrations intimes du son qui ouvrait des espaces intérieurs où se percutaient des émotions devenues incontrôlables. Oui le spectacle est total et j’étais dans un univers à la croisée d’un roman, d’un film, du théâtre, d’un concert, d’une expérience sensuelle et vivante. Et même, si je me livre jusqu'au bout, j’irais jusqu’à penser que j’ai assisté à quelque chose qui rassemblait dans une étreinte l’esprit du jazz par la force des libertés d’une musique sauvage et la poésie par les profondeurs de toute une œuvre de littérature portée par l’être d’Iphigénie. Enfin je m’en voudrais de ne pas souligner les puissances de la fin du spectacle et entre autres de cette proposition musicale qui se déverse dans la salle comme une vague puissante. Pouvez-vous vous imaginer que j’ai très longtemps eu l'envie de porter un jour à sa chute une œuvre d’une telle manière. Vous m’avez fait tomber les larmes et c’était délicieux, des larmes qui n’étaient pas celles que l’on pleure aspiré par l’émotion, mais celles que l’on sécrète quand ce qui nous est donné semble tellement juste que l’on se trouve en face d’une expression pure de la beauté qui nous assassine."

Pierre via Facebook

Newsletter